Tout savoir sur l’assurance taxi

Vous souhaitez assurer votre taxi mais ne savez pas vraiment vers quelle formule vous tourner ? Vous n’êtes pas sans savoir que les modalités de transport ne sont pas les mêmes pour une voiture personnelle ou professionnelle, transportant ou non des personnes. Voici quelques informations pour vous aider à souscrire une assurance pour votre taxi.

Les spécificités et obligations

Comme dit précédemment, l’activité de taxi (31) met en jeu un véhicule destiné à un usage professionnel. L’assurance sera donc différente de celle d’un véhicule classique car cette dernière ne couvre que les dommages causés par le véhicule. Dans le cas de l’assurance d’un taxi, il s’agit non plus de la responsabilité civile personnelle, mais bien de la responsabilité civile professionnelle. Elle couvre de façon plus large les dommages qui peuvent être subis par le professionnel dans le cadre de son activité.

L’assurance d’un taxi est obligatoire. Il faut savoir que tout détenteur d’une carte professionnelle pour exercer l’activité de taxi est concerné par cette obligation. Cela concerne tous les cas :

  • titulaire d’une licence de taxi
  • locataire d’une licence de taxi
  • salarié d’une entreprise de taxi

Dans le dernier cas, lors d’une embauche, c’est la société qui doit prendre en charge les frais d’assurance. Le salarié n’y est pas rattaché personnellement, mais bien au nom de son employeur.

Les garanties

L’assurance taxi couvre plusieurs incidents. Elle prend en charge les dommages corporels (conducteur et clients) et les dommages matériels (biens détenus par les clients ou le conducteur). Il existe aussi certains cas particuliers. Par exemple, l’assurance peut couvrir d’autres dégâts :

  • l’extérieur du véhicule, dans le cas où les bagages du client seraient détériorés lors du chargement et du déchargement
  • le dépannage du taxi en cas d’accident et le rapatriement des clients
  • le remboursement des frais en cas d’un stage de récupération de points

Toutefois, il faut savoir que l’assurance a un coût relativement important. La plupart du temps, il s’agit d’un minimum de 2000€.

Les sanctions en cas de défaut d’assurance

Il est évident que comme l’assurance est obligatoire pour un taxi, si elle n’est pas appliquée, le propriétaire de la licence s’exposera à des sanctions importantes. Si le chauffeur de taxi refuse ou n’est pas en mesure de présenter les papiers d’assurance relative au véhicule, il pourra se voir retirer temporairement ou définitivement sa carte professionnelle.

De ce fait, il ne pourra plus exercer sa profession. C’est pour cela qu’il est très important de faire attention à l’assurance qu’on souscrit.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut