Comment réussir l’ouverture de son snack

Vous souhaitez ouvrir un snack, mais le milieu de la petite restauration rapide est encore trop inconnu pour vous. Vous ne savez pas trop comment vous y prendre ou par où commencer. Voici 5 conseils pour vous aider à réussir à ouvrir votre snack rapidement, correctement et sans encombre !

Réfléchir son projet

Comme pour tout projet, avant de se lancer dans la création d’un snack, il est préférable de rien réfléchir à son projet. Vous devez connaître toutes les contraintes que vous allez rencontrer (responsabilités, diminution du temps libre, etc.). Il faudra aussi définir l’endroit dans lequel vous souhaitez ouvrir votre établissement. Par exemple, vous pouvez ouvrir un snack dans le 66, ou tout autre département.

Mener une étude commerciale

Cette étude est à mener avant de vous lancer dans la création de votre entreprise. Voici les différents éléments qu’il faudra étudier :

  • emplacement
  • concurrents
  • attentes des futurs clients
  • profil de la future clientèle
  • franchise ou non, etc.

Choisir son réseaux

Pour établir un bon business plan, il faudra s’attarder sur le choix du réseau. Dans ce dernier, vous devrez retrouver des indications comme :

  • le coût du loyer
  • les investissements et amortissements
  • les charges de personnel
  • les frais de communication
  • l’achat des matières premières, etc.

Vous devrez, avec le business plan, déterminer le minimum à rentrer pour couvrir les charges et avoir ce que l’on appelle un seuil de rentabilité.

Penser à son local

L’agencement du local est réglementé par les normes qui concernent les établissements qui reçoivent du public (ERP), mais aussi des règles de sécurité (incendie par exemple). Toutefois, les normes d’hygiène sont aussi à respecter lorsque l’on souhaite ouvrir un établissement dédié à la restauration afin de donner vie à un bon restaurant. Il faudra bien se renseigner pour être sûr d’être dans le respect de toutes ces normes.

Ne pas oublier les formalités administratives

Ouvrir un snack demande de nombreuses formalités administratives, autres qu’un simple diplôme. Par exemple, il faudra suivre une formation à la gestion d’entreprise. Vous devrez aussi justifier d’une formation sur l’hygiène et les règles de santé publique. Concernant les licences, elles ne seront nécessaires que si vous souhaitez vendre des produits alcoolisés.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut