Les règles spécifiques du scooter de mer

Comme tous les véhicules nautiques à moteur, une législation pour le scooter de mer est mise en place. En effet, il est obligatoire d’avoir 16 ans et d’avoir le permis plaisance pour en pratiquer. Afin de passer d’agréable moment en plein cœur de l’océan, prenez connaissance de toutes les normes pour pratiquer du scooter des mer.

Plus en détails, toutes les règles pour la conduite d’un scooter de mer

En effet, pour pouvoir pratiquer du scooter de mer, il est obligatoire d’avoir minimum 16 ans et d’être en possession du permis de plaisance. Néanmoins, il est possible de pratiquer du scooter de mer sans permis dans deux conditions qui sont les phases d’initiation et de découverte (sous la charge d’un moniteur diplômé) ou lorsqu’un scooter est présent sur un bateau de plaisance supérieur à 24 mètres, avec la présence d’un capitaine formé ainsi que d’un équipage professionnel.

La navigation doit s’effectuer dans la bande littorale des 300 mètres, à l’intérieur des chenaux qui sont spécialement installés. La vitesse est limitée à 5 nœuds. Le scooter de mer doit respecter des distances d’un abri. Effectivement, elle doit être de 2 mille nautiques lorsque la capacité d’embarquement est supérieure à une personne. Sinon, 6 milles nautiques d’un abri dans d’autres circonstances. De plus, la pratique du scooter des mers est interdite la nuit.

Le matériel de sécurité est notamment important, mais n’est pas le même si vous dépassez les 2 milles nautiques d’un abri. Jusqu’à 2 milles nautiques d’un abri, il vous suffit de matériels de sécurité spécifiques. Le matériel obligatoire comprend ainsi un équipement individuel de flottabilité, un dispositif lumineux, des moyens mobiles de lutte contre l’incendie, un dispositif d’assèchement manuel, de remorquage, un annuaire des marées, ligne de mouillage, dispositif de repérage, un radeau de survie, journal de bord, trousse de secours, un livre des feux tenu à jour, … Si vous naviguez entre deux milles et six milles nautiques d’un abri, l’équipement de sécurité doit être supplémentaire.

Sur un point technique, le numéro d’immatriculation doit être parfaitement visible sur la coque à une hauteur minimale de 30 millimètres. Tous les véhicules nautiques à moteur présents sur le marché à partir du 1 janvier 2016 doivent avoir le marquage “CE”.

Respecter les règles permet de mettre en place une meilleure cohabitation entre les différents usagers et de garantir la sécurité de tous. Les scooters de mer doivent respecter une réglementation spécifique qui s’appose dans la nouvelle catégorie “d’engins de mer”.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut