Les différents types de streap tease

Le streap tease est une pratique qui se présente sous de nombreux aspects. Tantôt artistique, tantôt vulgaire, difficile de s’y retrouver et de trouver le professionnel et la prestation qui correspond à vos attentes. Pour un anniversaire, un enterrement de vie de garçon, c’est un spectacle intéressant qui va bien au-delà des clichés grossiers que l’on veut bien bien imputer aux streap tease. Des entreprises s’efforcent de redonner ses lettres de noblesse à ce spectacle, comme une société qui propose des streap tease à Toulouse. La diversité de ces derniers atteste du caractère artistique de la pratique.

Le Cancan

C’est l’une des formes de streap tease les plus connues, surtout en France. En effet, l’emblème du Cancan est le Moulin Rouge, à Paris. Cette forme est apparue au XIXe siècle et met en scène des femmes qui dansent, sautent et montrent leur culotte. Provocateur, le Cancan est aujourd’hui plus élégant, mais affiche toujours le même dynamisme.

Le pole dance

Le pole dance est sans doute l’exemple le plus flagrant de l’évolution de l’image du streap tease. Considéré comme vulgaire à la fin du XX siècle, il s’est transformé en une pratique toujours sensuelle, mais qui se présente plus comme un sport aujourd’hui. Des compétitions internationales existent, et les personnes qui pratiquent la pole dance sont de nos jours de véritables artistes et sportifs.

Le lap dance

C’est sans doute cette pratique qui a donné au streap tease une image dépravée et vulgaire. Le lap dance consiste à placer une personne sur une chaise. Celle-ci pourra ensuite admirer (et toucher dans certains cas), la streap teaseuse qui se déshabille lentement tout en effectuant des gestes sensuels et érotiques. Les positions, souvent subjectives, ont participé à la mauvaise image de cette pratique. Il en est de même pour les streap teaser que l’on nomme habituellement les Chippendales.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut