Comment choisir un champagne

Comment choisir un champagne ?


Une coupe de champagne, cela fait toujours plaisir. Il s’agit, à n’en pas douter, du vin mousseux le plus fameux au monde. Son nom est synonyme de prestige et l’appellation est protégée avec rigueur. Toutefois, la variété des produits reste importante et, pour choisir le champagne idéal, vous pouvez être un peu perdu(e), raison pour laquelle je vais vous donner quelques indications pratiques.

Les cépages

Trois principaux cépages utilisés pour élaborer du champagne sont le pinot noir, le pinot meunier et le chardonnay. On peut également en trouver d’autres, mais en quantité discrète. Chacun de ces cépages a évidemment ses particularités. Créer un assemblage équilibré avec ces cépages est tout un art.

Il existe des champagnes élaborés à partir d’un seul cépage. On appelle « blanc de blancs » un champagne mono-cépage à base de chardonnay exclusivement. Si l’on utilise uniquement l’un des deux pinots ou les deux ensemble, on parle de « blanc de noirs ».

Chaque maison a sa propre recette et tâche d’améliorer constamment ses assemblages. Évidemment, selon l’équilibre de tel ou tel cépage utilisé dans l’assemblage, le goût est bien différent et le breuvage ainsi obtenu sera plus ou moins à votre goût et conviendra tout particulièrement pour un type de plat en particulier.

Le pinot noir est le cépage dominant dans la région champenoise. Il donne du corps et de la puissance au vin dans lequel on va le retrouver. Il est aussi fruité. En deuxième position vient le pinot meunier, un cépage très résistant qui apporte de la rondeur au produit. Vient enfin le chardonnay, au goût délicat, floral voire minéral. Il est particulièrement indiqué pour un produit que l’on va laisser vieillir. On le voit, chacun de ces cépages a ses particularités et ses atouts. C’est peut-être pour cela que l’assemblage que l’on fait pour obtenir la plupart des champagnes est très apprécié.

La finesse des bulles

Si vous avez la possibilité de goûter différents champagnes avant de passer à la caisse, vous pouvez vous intéresser à la finesse des bulles. En effet, plus les bulles sont fines et plus l’on considère le champagne comme étant de bonne qualité. Pour être très concret, il est vrai qu’un champagne qui a bien vieilli va présenter des bulles très fines, agréables à la dégustation. Mais il faut garder à l’esprit le fait que d’autres critères, par exemple la pression atmosphérique, influent sur la taille des bulles. Ne basez donc pas votre jugement uniquement sur ce critère.

Les catégories et les prix

Les champagnes sont classés en trois catégories : grand cru, premier cru et autres crus. 17 communes ont obtenu la catégorie la plus prestigieuse en raison de leur situation permettant d’obtenir le meilleur raisin. Une majorité de ces communes se trouve dans la zone viticole de la Montagne de Reims. Je me permets de vous signaler que la classification a été effectuée il y a fort longtemps et que les prix des grands crus sont bien supérieurs aux autres champagnes. Ne vous focalisez pas uniquement sur la mention « grand cru » qui se trouve sur les bouteilles. Elle ne porte pas sur le savoir faire de l’artisan mais uniquement sur l’endroit où le raisin a poussé.

Si les maisons connues sont généralement les plus chères, vous ne devez pas hésiter à partir à l’aventure. Quel plaisir vous aurez de trouver des bouteilles aux noms moins connus mais avec un produit excellent. Vous pouvez également sortir des sentiers battus. Sachez par exemple que, pour la première fois, la révélation mondiale en matière de vin mousseux (concours mondial des vins 2019) n’est pas un champagne mais un blanc de blancs nous vient de Belgique. Présenter ce type de produit peut être une agréable façon de séduire vos hôtes.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut