vignobles de Lavaux

Comment se rendre aux vignobles de Lavaux ?

Depuis un peu plus d’une dizaine d’année maintenant, Lavaux est inscrit au patrimoine mondial de l’humanité (UNESCO). C’est peut-être grâce à cela que vous avez entendu parler de cette magnifique région viticole située le long du lac Léman, dans le canton de Vaud (Suisse). Vous l’avez déjà compris, cette région présente au moins deux intérêts : elle est magnifique et l’on y trouve du bon vin.

Les vins de Lavaux

C’est surtout pour son chasselas que Lavaux est connu mais sachez que l’on y trouve bien d’autres cépages, aussi bien pour le vin blanc que le vin rouge. Chardonnay, pinot blanc, pinot noir, gamay, gamaret, garanoir, syrah… La liste est longue. J’ajoute qu’il y a une AOC qui protège les vins de la région et que l’on produit du vin dans celle-ci depuis de nombreux siècles.

Outre le cépage, on parle des vins élaborés dans cette région selon leur lieu de production. Je ne vais pas vous en faire la liste complète ici mais simplement signaler que deux de ces lieux ont le privilège suivant : une appellation « grand cru » pour leur chasselas. Il s’agit de Calamin et Dézaley, des précurseurs en la matière.

Se rendre en Lavaux

La grande ville la plus proche est Lausanne. La ville est intéressante, avec de nombreux musées et autres attractions, ainsi qu’un bord de lac très agréable. Si vous préférez de plus petites localités, vous pouvez séjourner à Montreux ou à Vevey, ou encore tout simplement louer un logement dans un village au bord du lac Léman. Divers trains parcourent le rivage, il s’agit simplement de prendre celui qui s’arrêtera dans la bourgade viticole qui vous intéresse (ligne régionale). Il y a même un petit train touristique, Lavaux Express, qui parcourt le vignoble.

Si vous venez de loin et que vous devez prendre l’avion, c’est sans doute à Genève (Cointrin) que vous allez atterrir. En effet, l’aéroport de Lausanne (Blécherette) est petit et n’a qu’une activité régionale. Depuis l’aéroport de Genève, vous pouvez directement prendre le train pour Lausanne.

Profiter des Caves ouvertes vaudoises

Pour parcourir librement Lavaux sans vous ruiner, une solution existe mais n’est réalisable qu’un week-end par an. Il s’agit de profiter des Caves ouvertes vaudoises. En prenant votre billet à l’avance sur Internet, vous ne payez que 24 francs suisses et, pour ce prix, vous allez recevoir une sacoche (voire même plusieurs), un petit carnet pour noter vos observations, un verre de dégustation, un bon pour avoir un rabais si vous achetez plusieurs bouteilles au même producteur et enfin un accès illimité aux transports publics, sans parler des navettes mises à disposition dans les localités.

Pas besoin d’être fort en calcul pour comprendre que l’opération est très intéressante, d’autant plus que vous ne payez pas pour déguster. Comme me l’a très justement dit un ami vaudois : même si tu ne t’intéresses pas au vin, acheter ton accès aux Caves ouvertes est intéressant. C’est aussi l’occasion de voir du pays et de beaux paysages. C’est le cas en Lavaux, bien sûr, mais également dans d’autres régions vaudoises. Le canton est grand et la moitié des caves ouvertes du pays se trouvent sur son territoire (environ 400 sur 800).

Une diminution de la production

Une information toute récente : il a été décidé de diminuer la production de vin en Lavaux. En effet, les stocks sont importants et les prix risqueraient de chuter sans réaction de la part des viticulteurs. D’après les médias, les raisons sont à chercher du côté de la concurrence étrangère et aussi au fait que les Suisses boivent moins de vin depuis quelques temps. Néanmoins, les prix de ces produits restent très accessibles, surtout si vous prenez la peine de vous rendre directement dans les caves.

 

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut